Il s’agit avant tout d’un échange interculturel. L’objectif est de mettre en relation une classe française avec une classe sénégalaise. Ce partenariat permet aux enfants des deux classes de découvrir leurs conditions de vie et d’éducation respectives.

La correspondance entre les 2 écoles devient le support pour de multiples activités pédagogiques de dessin, d’écriture, d’activité orale ou manuelle : Vers quels métiers veulent se tourner les enfants? Quelle perception ont-ils de leur environnement? Comment vivent-ils en famille? Quelles sont leurs difficultés de chaque jour? Qu’est ce qui les rend heureux? Comment font-ils la classe? A quoi ressemble leur ville, leur village? Quels objets utilisent-ils chaque jour?

De multiples questions peuvent être abordées pour faire réfléchir les enfants sénégalais et français sur le monde qui les entoure.

Les lettres ou colis sont généralement acheminés par les membres de VSF qui transitent entre la France et le Sénégal par avion ou bateau. Le rythme des échanges est au maximum de 2 à 4 par an.

Pour en savoir plus, je t’invite à te rendre sur la page des partenariats scolaires de l’association VSF et notamment à y regarder l’excellent petit film réalisé récemment sur les conditions d’éducation dans le Saloum et la mise en place d’un partenariat.

Si tu es instituteur, tu peux aussi télécharger ce document qui contient des exemples d’actions scolaires et de déroulement d’un partenariat.

Enfin, si tu veux en savoir plus sur les activités de partenariat scolaire (PS) de VSF, voici leur compte-rendu 2010.