Nous voilà à quelques encablures de Gibraltar. De notre mouillage de Sotogrande, nous voyons le rocher et même la côte africaine.
Quel symbole ce rocher! La porte de la Méditerranée, le réel début du voyage, la fin des douces vacances en Méditerranée, la première vraie traversée, l’arrivée dans l’Atlantique! Il fait un peu figure d’épouvantail tant il véhicule de récits contradictoires : le courant important, le vent accéléré, les vagues courtes et des cargos dans tous les sens, puis la houle de l’atlantique! Tout cela nous fera certainement rigoler dans quelques jours … ou pas!

Demain, nous nous dirigerons vers Algeciras (en face de la ville de Gibraltar). Nous partirons en principe mercredi vers 15h pour Madère, 3h après la pleine mer pour bénéficier des courants favorables en sortie du détroit.

La tension monte, nous nous activons : prise de météo, étude des marées dans le détroit, routage, vérification des voiles, du moteur, de l’accastillage, rangement complet du bateau, achat des dernières fournitures indispensables, avitaillement.
Derrière ce rocher, c’est un peu l’inconnu. Une légère angoisse se fait sentir dans l’équipage (adulte uniquement) de SlowMotion. Angoisse dissipée dans la préparation, les coups de fils aux copains navigateurs et la relecture des fichiers météo.

Cette appréhension, c’est la marque même de la nouveauté et donc de l’aventure!

Allons-y!

Le point rouge avec le bateau : notre position actuelle.

La ligne bleue : notre route pour sortir du détroit.