Salut à tous, voici quelques précisions sur le trajet qui nous attend : San Sebastian de La Gomera – Dakar
Environ 890 miles nautiques (soit environ 1650 km) d’océan atlantique. C’est une des plus grosses traversées de notre voyage.
En fonction de la vitesse moyenne du bateau, nous mettrons entre 5 et 7 jours pour parcourir ce trajet.

Nous avons choisi de rester assez loin de la Mauritanie (150 Mn) pour éviter les vents forts accélérés sur la côte et les speedboats de la douane mauritanienne qui ne sont pas tous, parait-il, d’une incorruptibilité exemplaire. Nous espérons ne pas tomber non plus sur des immigrants clandestins qui font des centaines de kilomètres en mer pour rejoindre désespérément les Canaries sur de petites barques de pêcheurs, faisant chaque année des milliers de mort.

La météo se présente plutôt bien, avec de vents portants de 10 à 30 nœuds et une situation calme à l’arrivée.

Il y a un peu de trafic, donc il faudra faire attention aux cargos. Mais nous avons pour nous aider un AIS avec une alarme automatique qui s’active si un cargo rentre dans les 3 miles autour du bateau ou suit une route de collision à moins de 15′ de Slowmotion. Nous avons également un radar, utile notamment pour repérer les pêcheurs près des côtes la nuit. Mais surtout, nous avons des yeux et nous nous relayons la nuit et en journée avec Perrine pour effectuer une veille active.

On se débrouillera pour arriver de jour, quitte à ralentir le bateau ou faire un peu de moteur à la fin, afin de bien gérer l’arrivée dans la baie de Han. Notre destination finale est l’incontournable « Cercle de Voile de Dakar« , où nous ferons les formalités d’entrées au Sénégal.

A l’instar de la traversée Gibraltar-Madère, nous essayerons de poster notre position sur le blog avec l’Iridium – du moins si l’envoi de mail ne se montre pas trop capricieux (les communications email en plein océan sont parfois un peu hasardeuses).

A priori, départ mardi matin ou lundi, dès que nous aurons réglé notre dossier d’assurance pour la suite du voyage.