Vous êtes nombreux à poser la question : « Et l’école, comment ça se passe ? ».

La parole à la maitresse :

« Tout d’abord, nous avons décidé pour cette année scolaire de nous passer du CNED, ça s’appelle l’instruction dans la famille, ça fait partie des dispositions prévues par l’Education Nationale, il suffit d’en informer l’Inspecteur d’Académie et le Maire de sa ville.

Les enfants sont en Moyenne Section, CE1 et CM1. J’enseigne à bord le français et les mathématiques en suivant les programmes officiels. Les autres matières (géographie, histoire, arts plastiques, langues, …) sont abordées au cours du voyage et à l’occasion de nos visites. Ils ne suivent pas forcément les mêmes programmes que les petits copains mais abordent des thèmes aussi variés que les éruptions volcaniques, les notions de latitude et longitude, le commerce triangulaire, … ainsi qu’en langue des notions d’espagnol, d’anglais et de portugais …

Les horaires et les jours de classe ne sont pas contractuels, cela dépend des visites prévues, des priorités liées au bateau, de l’état de la mer (et de l’état de la maîtresse !) … on arrive cependant à maintenir un rythme de 4 jours par semaine (c’est comme ça qu’on voit apparaître des dates bizarres sur les cahiers : « dimanche 25 septembre » !!!). En revanche, la durée, elle, est fixée à 2h.

Il n’est pas toujours très facile de consacrer du temps à chacun, Augustin est très demandeur d’attention, et Soline et Anatole ont tous deux pas mal de nouvelles notions à aborder. Mais je passe à chaque fois un peu de temps avec chacun pendant que les deux autres font un travail en autonomie.

Le revers de la médaille, de ne pas passer par le CNED, c’est qu’il faut que je prépare mes cours. Cela prend un certain temps, à chaque fois, voir quelle notion on va aborder, voir la leçon et les exercices d’application sur les différents supports. Heureusement pour cette tâche je suis aidée par mon amie Sylvie, institutrice à Antibes, qui n’hésite pas à me faire partager tous ses secrets. Merci à elle, sans elle je n’aurais pu me passer du CNED.

Passer du rôle de maman au rôle de maîtresse est un exercice passionnant et gratifiant. Je pense que je ne verrai plus les instits du même œil maintenant !! »

Quelques mots des enfants (dissertation écrite, fautes d’orthographes incluses!):

Soline, quelle est la différence entre l’école du bateau et l’école à Antibes ?
« Je trouve  que c’est super bien que ce n’est pas une très grosse différence.
Normalement, on commence l’école à 10h, donc, pas besoin de se lever à 7h et de se dépêcher. L’école dure deux heures.
Parfois, on ne fait pas école car on oublie ou on va se promener…
Si on ne fait pas école le matin on le fait l’après-midi.
On fait des maths du français et moi de l’informatique.  »

Anatole, quelle est la différence entre l’école du bateau et l’école à Antibes ?
« A l’école du bateau. Il n’y a pas de copin et copine. Mai la maitresse à changées. C’est un peus dur. »

Augustin, quelle est la différence entre l’école du bateau et l’école à Antibes ?
« et ben moi je dis, quand on est au bateau, c’est l’école du bateau! » (nda : ça c’est ben vrai!)

Soline et Anatole, studieux.

La maitresse en action avec Augustin

Augustin, très appliqué